21
Juin

Étude: quels sont les réseaux sociaux les plus fiables pour votre business automobile

Auprès d’un panel de 2 764 personnes dispersées sur trois continents différents (Europe, Amérique du Nord et du Sud), une récente étude de SurveyMonkey Audience a identifié les réseaux sociaux préférés, mais aussi les moins appréciés des consommateurs du monde.

Dans l’univers du marketing automobile, ces données s’avèrent déterminantes dans votre stratégie de communication. Vous serez apte à identifier les plates-formes qui concentrent les publics les plus dynamiques et les plus réceptifs.

Facebook, champion de popularité

Haut la main et loin devant ses concurrents, Facebook s’empare aisément de la première marche du podium. En revanche, ses opinions à son sujet sont contradictoires. Si 47% des participants pointent Facebook comme leur réseau social favori, 22% ne l’apprécient guère. Au vu de son grand nombre d’utilisateurs – 2 milliards, nous le rappelons – et de sa couverture médiatique très négative, ces résultats ne sont pas surprenants.

Facebook est également arrivé en tête des trois régions du monde étudiées :

  • 57% en Amérique latine.
  • 47% aux États-Unis.
  • 40% en Europe.

Instagram et Twitter ferment le podium avec 19% et 7% respectivement. En queue de peloton, c’est Snapchat qui cumule le moins de points chez les personnes sondés (4%). Il est même dépassé par LinkedIn (7%) qui est, par ailleurs, la plateforme que l’on quitterait le plus facilement (20% des participants).

Les États-Unis, les plus méfiants

Le taux de consommation et d’usage des réseaux sociaux sont très semblables d’une région à une autre. Néanmoins, c’est sur le volet de la confiance accordée que les premières différences se constatent. Les Européens et les Nord-Américains sont les plus sceptiques tandis que les Latino-Américains tendent à faire confiance aux contenus diffusés sur les réseaux sociaux.

Or, en règle générale, la réputation des réseaux sociaux n’a pas trop été entachée suite aux récents incidents sur la confidentialité et sur l’intox. En outre :

  • Les Américains sont les plus susceptibles à quitter la plupart des réseaux sociaux mentionnés dans l’étude.
  • Les Allemands ont le moins confiance dans les réseaux sociaux, les Colombiens le plus.

Les plus jeunes sont prêts à quitter les réseaux sociaux

Étonnamment, ce sont les millenials qui sont les plus enclins à quitter les réseaux sociaux. 69% ont déjà supprimé leur profil sur une plateforme. Leurs aînés de plus de 60 ans ont plus tendance à garder leur compte une fois créé. 28% d’entre eux ont déjà supprimé leur profil.

Twitter et Snapchat sont aussi les moins populaires auprès des plus jeunes. 30% et 26% se disent « prêts » à les abandonner. Instagram et YouTube, quant à eux, arrivent largement en tête des préférences chez les millenials.

Les réseaux sociaux sont encore très populaires

52% estiment que les réseaux sociaux ont une influence positive sur leurs usagers, tandis que 38% décrient le contraire. En amont, une minorité des participants ont communiqué leur envie d’abandonner une des plates-formes ciblées (20%). A contrario, 34% disent n’avoir jamais considéré cette possibilité.

Parmi les raisons derrière la suppression d’un profil, nous retrouvons :

  • Son inutilité (47%).
  • Son abondance de contenus publicitaires (30%).
  • Des posts « outrageux » (26%).

À noter toutefois que 53% des interrogés désirent utiliser un réseau social même si ce dernier ne leur serait d’aucune utilité.

Par ailleurs, les réseaux sociaux ont une influence non négligeable dans le régime d’achat des plus de 45 ans. 50% d’entre eux invoquent leurs plates-formes favorites pour découvrir de nouveaux produits.

Google, le plus fiable selon les sondés

Malgré la prépondérance des fake-news, les usagers accordent encore une grande confiance aux supports digitaux. Sur ce volet, Google arrive en tête (91% des sondés), suivi de près par YouTube (88% des participants). Seul Snapchat ne parvient pas à franchir la barre des 50% (49%). Quelques tendances clés se dégagent des contenus les plus fiables.

  • La prévalence des faits et des données contre le registre émotionnel et dramatique. Selon une précédente étude de SurveyMonkey, 74% des personnes sondées estiment que les contenus web reposant sur des données précises sont plus crédibles que d’autres écrits.
  • Le poids du visuel. La popularité de YouTube et Instagram en témoigne, les images (ou vidéos, ou infographies) sont très attractives.
  • L’humanisation du contenu. Il est préférable de jouer sur les relations et l’échange humain. À titre indicatif, seuls 8% des sondés accordent leur confiance aux professionnels du marketing. 82% se fient davantage aux dires d’un client.

Vous souhaitez établir une stratégie marketing et de communication digitale efficace pour votre concession ? Vous souhaitez produire un contenu fiable pour capter vos futurs acheteurs ? N’hésitez pas à contacter nos experts en communication automobile.

CONTACTEZ-NOUS

LAISSER UN COMMENTAIRE