08
Nov

RGPD : les concessionnaires peinent à se conformer au règlement

Quelques mois après la mise en application du Règlement Européen sur la Protection des Données, le 25 mai 2018, le bilan dressé est quelque peu négatif pour le secteur automobile.

RGPD : UN RÉSULTAT COMPROMETTANT POUR LE SECTEUR AUTOMOBILE

Le RGPD a été mis en place afin de responsabiliser les acteurs traitant les données personnelles.

Entre le 25 mai et le 1er octobre, la CNIL, Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, a enregistré 742 notifications de violations de données personnelles, et l’industrie automobile est le troisième secteur d’où proviennent les notifications.

Si ces violations ne proviennent pas du manquement des professionnels, 64% d’entre elles sont le fruit d’actes externes malintentionnés comme le piratage, la mise en place de logiciels malveillants ou l’hameçonnage.

RGPD : les concessionnaires peinent à se conformer au règlement

Le RGPD NON ADAPTÉ AU COMMERCE AUTOMOBILE

Les concessionnaires avouent leur difficulté à se conformer au règlement du RGPD, car ils le trouvent non adapté au commerce automobile.

Plusieurs facteurs rendent la mise en conformité laborieuses, comme :

  • La complexité du dit règlement
  • Le nombre de données gérées
  • La mise en conformité des données existantes
  • L’abondance de canaux d’où proviennent ces données

Vous avez des difficultés à vous mettre en règle avec le RGPD ainsi qu’à traiter et protéger les données personnelles de vos clients ? Les experts de Karita Interactive vous accompagnent dans la mise en œuvre de dispositifs afin de vous mettre en conformité avec le Règlement Européen sur la Protection des Données.

CONTACTEZ-NOUS

LAISSER UN COMMENTAIRE