27
Juil

Renault utilise la blockchain pour créer le carnet d’entretien numérique

Le groupe Renault, Microsoft et VISEO s’associent pour créer le premier prototype de carnet d’entretien numérique hébergé sur la blockchain. Pour le Groupe Renault, qui est en pleine transformation digitale, l’objectif de cette collaboration est clair: une centralisation des informations pour plus de transparence entre les acteurs du marché de l’automobile.

C’est quoi la Blockchain ?

Selon Blockchain France, la blockchain se définit comme une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôlePar extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée: elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne.

Un carnet d’entretien numérique infalsifiable

Globalement, les consommateurs et clients veulent plus de transparence et le secteur de l’automobile n’y échappe pas. En effet, les informations concernant les véhicules et leurs propriétaires sont dispersées entre les différents acteurs du marché: constructeurs, assureurs, réparateurs, etc.

Renault a donc imaginé une solution où toutes les informations utiles sur l’entretien d’un véhicule seront disponibles en ligne. La blockchain assure la conservation, la sécurisation et la transparence des données. Cette technologie est adaptée aux particuliers, mais aussi aux professionnels. L’exemple le plus probant concerne la vente d’un véhicule d’occasion: le vendeur n’aura qu’à donner un accès au carnet d’entretien numérique à l’acheteur pour que ce dernier puisse vérifier les informations importantes du véhicule. La confiance entre l’acheteur et le vendeur sera renforcée.

Elie Elbaz, Directeur Digital & Véhicule Connecté au sein du Groupe Renault précise: « Ce carnet d’entretien numérique pourrait nous permettre d’apporter des nouveaux services à nos clients dans un écosystème avec les assureurs et les concessionnaires. La technologie Blockchain est en mesure de créer un protocole de confiance réellement fiable ».

« Au-delà de ce projet, cette technologie va permettre une évolution majeure pour le véhicule connecté, et pour les microtransactions et les besoins en sécurité qui y sont liés ».

Deux partenaires clés

Groupe Renault s’est entouré de deux partenaires, chacun spécialiste dans leur domaine. Microsoft développe depuis quelque temps les technologies et l’écosystème qui permettront à de nombreux acteurs du secteur d’utiliser la blockchain. Microsoft a donc fourni un accès à « Azure Blockchain » qui a servi de socle technique ouvert, agile et économique pour le développement et le déploiement de la solution. VISEO est, quant à elle, une société de conseil technologique spécialisé sur la thématique blockchain. L’agence a assuré la réalisation globale du projet, du point de vue technologique, mais aussi sur le design utilisateur.

Les possibilités sont nombreuses avec la blockchain, mais peu d’entreprises osent se lancer. Renault se place comme l’un des pionniers dans le secteur de l’automobile.

L’automobile se digitalise, savoir tirer profit et user des avantages du web est donc désormais essentiel.

Contactez l'agence Karita

Crédit photo

LAISSER UN COMMENTAIRE