08
Nov

Marketing automobile : les marques et modèles préférés des femmes

Autoways, a réalisé une étude sur les modes de consommation des femmes dans le marché automobile français pour les neuf premiers mois de 2019.

Représentant 40% des acheteurs de véhicules neufs sur cette période*, la gent féminine prend une part considérable des achats.

Les citadines à l’honneur

Cette part est évidemment variable en fonction de la marque et du modèle, avec presque deux tiers des acquisitions chez Mini et plus de la moitié chez Fiat et Suzuki. C’est en effet grâce aux petites citadines Mini Cooper , Fiat 500, ou encore Suzuki Swift, qui ont une esthétique qui plaît davantage aux femmes.

Sept autres marques ont une part de femmes dans leurs ventes à particuliers supérieure à la moyenne : Smart, Toyota, Opel, Ssangyong, Ford, Renault, Jeep, Kia et Hyundai.

Avec plus de 60% de femmes propriétaires, on retrouve également les Renault Twingo, Hyundai i10, Peugeot 108, Kia Picanto, Mini, Ford Ka+ et Citroën C1.

Les marques de luxe et sportives touchent moins les femmes avec moins de 10% de part chez Aston Martin, Bentley, Maserati ou encore Alpine.

Fidèles à l’essence

Si les femmes ont une moyenne d’émission de CO2 inférieure à celle des hommes (3 g/km de moins), elles achètent très majoritairement des véhicules essence (77% de leurs achats). Au contraire elles possèdent moins de véhicules électriques que les hommes.

Différentes tendances suivant les tranches d’âges

Jusqu’à 30 ans, les femmes sont plutôt majoritaires, elles représentent par exemple 52% des acheteurs de 18 ans, 24 ans, 26 ans et jusque 54% pour ceux de 23 ans. « Les femmes sont plus nombreuses avant 30 ans pour deux raisons : elles sont plus vite matures et plus vite indépendantes que les garçons. Elles entrent dans la vie active plus rapidement », explique Eric Champarnaud, président d’Autoways.

La part des femmes dans les acheteurs de véhicules baisse ensuite progressivement quand on monte dans les tranches supérieures. Après 60 ans c’est moins de 40% des achats qui sont effectués par des femmes.

Outre des différences de pouvoir d’achat entre les hommes et les femmes au moment du passage à la retraite, cette chute brutale de la part des femmes après 60 ans peut s’expliquer en partie par un phénomène de génération. « Les femmes qui ont 65 ans aujourd’hui avaient 20 ans en 1975. Les femmes de cette génération n’ont pas toutes eu une vie active et le permis de conduire », note Eric Champarnaud.

La part des achats est clairement influencée par un phénomène générationnel, et cette tendance risque donc de continuer en ce sens, jusqu’à ce que les femmes représentent une part équivalente aux hommes, dans la plupart des tranches d’âge.

Les marques vont donc repenser leur marketing mais aussi la conception de leurs produits en ce sens.

*en fonction du titulaire du certificat d’immatriculation


Si vous souhaitez être accompagné dans le développement de votre visibilité sur le web, faites appel à nos experts en marketing digital dès maintenant :

CONTACTEZ-NOUS

LAISSER UN COMMENTAIRE